La haine et le sexisme à la présidence américaine, la jouissance des extrêmes droites françaises

, popularité : 11%

Donald Trump est élu président des Etats-Unis. Hillary Clinton a reconnu sa défaite. Donc, le sexiste misogyne machiste Donald Trump, Donald Trump qui avoue toute honte bue utiliser son pouvoir pour harceler sexuellement des femmes, Donald Trump qui devra être jugé pour agressions sexuelles après une douzaine de plaintes, Donald Trump qui dit que certaines femmes ne sont pas assez belles pour qu’il les agresse sexuellement, Donald Trump qui prend la défense des hommes de toutes classes contre les « méchantes femmes », Donald Trump qui estime que les femmes qui avortent devraient être punies, Donald Trump qui explique pourquoi le réchauffement climatique est un complot des chinois, Donald Trump est le 45e président des Etats-Unis, représentant 325 millions d’êtres humains (dont un petit peu plus de la moitié de femmes semble-t-il), Donald Trump est à la tête de la première puissance économique et culturelle du monde.
On a peine à mesurer ce que cela pourra signifier pour les quatre (voire huit !) prochaines années, on a du mal à y croire tellement le CV politique et moral du personnage milliardaire sexiste, homophobe, xénophobe ou raciste est rempli de casseroles (en or massif).

Et mises de côté les félicitations de Viktor Orban ou Vladimir Poutine, les extrêmes droites sont les premières en France à avoir félicité Trump (record pour Marine Le Pen le 8 novembre à 22h20, soit une bonne dizaine d’heures avant que ce ne soit mathématiquement fait).

PNG - 38.9 ko

Donald Trump et les extrêmes droites françaises se retrouvent sur le terrain de l’opposition aux élites tout en étant dans les élites, se retrouvent sur leur opposition aux droits des femmes, des étrangers, des homosexuels, sur leur opposition à l’avortement, bref, Donald Trump et les extrêmes droites françaises partagent le même imaginaire populiste, la même vision du monde d’exclusion a priori de l’Autre.

PNG - 62.4 ko
PNG - 57.3 ko

En félicitant le peuple américain d’avoir voté Donald Trump à travers une rhétorique peuple / élite politique inféodé à l’oligarchie, le FN estime manifestement que le peuple devrait directement élire l’oligarchie sans passer par l’élite. Et avec l’oligarchie, ils prennent sans problème aussi le patriarcat, la culture du viol...