Les membres de la « Manif pour tous » défendent-ils vraiment les droits des enfants ?

, popularité : 8%

Selon eux, la famille traditionnelle serait le seul cadre permettant l’épanouissement de l’enfant. Or ce n’est pas la structure de la famille qui est déterminante pour l’équilibre des jeunes, mais la qualité des relations à l’intérieur de cette famille [1]. Et les deux ne sont pas forcément liées !

Ils et elles n’évoquent jamais les violences conjugales et intra-familiales, qui ont pourtant des répercussions graves sur les enfants : « Cette exposition des enfants à la violence conjugale (...) a toujours un impact considérable même si les violences ne sont pas dirigées contre leur personne ; elles constituent un réel traumatisme. » [2]

Ils et elles n’ont que faire de l’insécurité juridique des enfants qui grandissent dans des familles homoparentales : par exemple, un enfant dont la mère biologique viendrait à décéder n’aurait aucun lien officiel avec son autre maman, à moins que celle-ci, mariée à la mère biologique, n’ait de surcroit entamé une procédure d’adoption, et à condition que leurs démarches aient abouti positivement !

Ils et elles se targuent de protéger les enfants, mais occultent complètement la souffrance des jeunes LGBT [3] et plus largement le mal-être de celles et ceux qui ne se reconnaissent pas dans le carcan des normes de genre, ils nient le poids négatif des stéréotypes notamment sur la réussite professionnelle des filles et la réussite scolaire des garçons des milieux populaires, et sur leur impact en terme d’inégalités et de violences...

Ils et elles instrumentalisent même leurs propres enfants en les entraînant dans les manifestations, ce qui causera probablement des ravages chez celles et ceux de ces jeunes qui se découvriront LGBT à l’adolescence, pouvant aller jusqu’à la haine de soi et au suicide...

Enfin, à travers leurs slogans simplistes, c’est aussi la diversité des familles qu’ils nient, ils et elles stigmatisent tous les enfants qui grandissent dans des familles (homoparentales, mais aussi monoparentales, recomposées...) ne correspondant pas à leur définition étriquée, et qui entendent répéter qu’une famille, « c’est un papa et une maman ». Ainsi ils et elles peuvent compromettre la construction de l’estime de soi chez tous ces enfants-là...

Alors, peut-on dire que les membres de la Manif pour tous se soucient vraiment de la protection, de l’épanouissement et du bien-être de tous les enfants, de tous les jeunes ? Non, définitivement non !

[1Voir les travaux de Laurent Mucchielli

[2Extrait de l’Avis de la CNCDH sur les violences faites aux femmes et les féminicides

[3Lesbiennes, Gays, Bi-es et Trans