Quel vote du FN sur le rapport de la commission sur les droits des femmes ( dit rapport Tarabella) en 2015 ?

, popularité : 14%

Chaque année, le Parlement européen vote sur un rapport de la commission sur les droits des femmes qui évalue les progrès faits en matière d’égalité femmes/hommes. Le rapport de 2015, dit rapport Tarabella d’après le nom de son rapporteur, a été le 10 mars adopté en séance plénière par 441 contre 205 et 52 abstentions.
Ce rapport contient des affirmations qui ont déplu aux eurodéputé-e-s d’extrême droite, en particulier l’insistance :
« sur le fait que les femmes doivent avoir le contrôle de leur santé et de leurs droits sexuels et reproductifs, notamment grâce à un accès aisé à la contraception et à l’avortement ; »
Du coup, elles et ils ont voté "contre" comme Marine Le Pen, Aymeric Chauprade ou Mireille d’Ornano.
Écoutons les car ce qu’elles et ils disent et votent, loin de Paris, est fort révélateur.

HTML - 137 octets
Intervention d’Aymeric Chauprade au sujet du rapport Tarabella

« Ce rapport exhorte les femmes ayant choisi de travailler à temps partiel de le faire à temps plein. Tant pis pour celles qui ont fait le libre choix de se concentrer sur l’avenir de leurs enfants, elles ne correspondent manifestement pas à la définition de la dignité féminine selon M. Tarabella. Pire, ce rapport est un éloge de la culture de mort par le soutien explicite de l’avortement, arme de destruction massive contre la démographie européenne (...) Les femmes n’ont pas besoin de vous pour assurer leur avenir car elles le portent dans leur ventre."

Tout y est :l ’éloge du temps partiel, le cantonnement des femmes à la maternité, à l’éducation des enfants et aux tâches domestiques, le rejet de l’avortement.
Ce n’est pas exactement dans la lignée de Marine Le Pen. Mais il est vrai que ce Mr Chauprade a été démissionné du FN en novembre 2015 pour ses divergences sur la politique internationale.

Voyons maintenant ce que dit Mireille d’Ornano.

HTML - 137 octets
Intervention de Mireille d’Ornano sur le rapport Tarabella

Selon Madame d’Ornano, le rapport Tarabella est : « une compilation de propositions relevant du hors sujet total, tout partait d’un principe de bon sens propre à la philosophie occidentale et à nos racines chrétiennes celui de l’égalité entre les hommes et les femmes… »
« Vous vous trompez de terrain, vous mêlez à votre texte la théorie du genre et son cortège d’errance intellectuelle : le congé paternité, l’avortement, ou encore une réforme de la fiscalité. Vous nous décrivez une vision grossièrement fausse de la famille prouvant que vous avez choisi le combat pour la destruction de contre celle-ci…et sont surtout les femmes et les enfants qui pâtiront des attaques menées contre cette cellule de base des sociétés européennes qu’est la famille et que certains ici perçoivent comme oppressive et rétrograde pour les femmes alors qu’elle est leur meilleure protection…. »

Visiblement Madame D’Ornano ne sait pas qu’il a fallu sans cesse batailler contre la hiérarchie de l’Église catholique pour pouvoir accéder, dans les textes, à l’égalité femmes/hommes et notamment arracher de haute lutte l’avortement. Et que tout cela n’est pas du tout acquis dans des pays encore fortement marqués par cette emprise surtout en Amérique latine.
Visiblement Madame D’Ornano ne sait pas plus que la majorité des violences faites aux femmes sont perpétrées au sein de la famille.

« En revanche, pas un mot, pas un seul mot, sur les changements structurels en cours qui menacent l’égalité entre les femmes et les hommes en Europe. Aujourd’hui, à commencer par les pratiques culturelles étrangères qui menacent notre civilisation et entretenues par le communautarisme et le multiculturalisme. »
« Défendez ces femmes mariées de force à des hommes pour que ceux ci puissent avoir des papiers. Protégez ces femmes, ces femmes séquestrées dans leur burqua, véritable prison mobile, secourez les filles prostituées et utilisées comme des objets par des proxénètes et des réseaux mafieux qui profitent essentiellement de l’absence des frontières et du laxisme judiciaire que les partis du système ont promu. A l’évidence vous vous attachez plus à une idéologie qu’au traitement des femmes en Europe ».

Mireille d’Ornano est plus dans la ligne "mariniste" que son ex collègue Chauprade puisqu’elle prétend défendre les femmes, mariées de force ou victimes de la traite et prostituées. Bien entendu, véritable obsession du FN, tout cela est de la faute des étrangers.
On apprend ici que les mariages sont forcés pour que les maris puissent obtenir des papiers. Quelles sont les sources statistiques de Madame d’Ornano ?
Que fait le FN contre la traite et le proxénétisme, contre le système prostitutionnel ?
Il est intéressant de savoir que Gilbert Collard et Marion Maréchal Le Pen ont voté contre la « loi visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées » le 6 avril 2016 à l’Assemblée Nationale.